L’influence des personnages animés dans la mode occidentale

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne il y a 3 mois
Dossier Les tendances de mode
Médias 2 médias

Les Kigurumi sont des déguisements représentant des personnages de dessins animés et de fictions. Ces combinaisons qui prennent la forme de pyjamas faisant penser à des grenouillères représentent généralement des animaux tels que les personnages de Winnie l’ourson ou encore de Mickey et de Minnie… La tendance du Kigurumi est apparue au Japon et consiste en termes simples à s’habiller en véritables peluches humaines !

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

Quant au Cosplay, il consiste à reproduire les traits physiques d’un personnage animé dont la majeure partie sont principalement issus des mangas et des bandes dessinées japonaises. Les cosplayers et cosplayeuses imitent les vêtements, les accessoires et les cheveux de leurs personnages préférés allant même jusqu’à reproduire leurs petits traits distinctifs, comme les cicatrices ou les tatouages, grâce au maquillage et aux artifices.

Le fandom furry est un terme désignant les amateurs de furry, une tendance culturelle apparue vers 1980. Le furry est une passion pour les animaux aux traits humains et le furs ou les furries sont des personnes déguisées avec des fursuits, ou plus simplement des costumes d’animaux en fourrure synthétique. A la différence du Kigurumi et du Cosplay, les personnages du furry sont généralement imaginés de toutes pièces par leur créateur.

Les origines de l’attrait pour les déguisements d’animaux

L’apparition et le développement de cet intérêt pour les déguisements d’animaux est étroitement relié au Japon et aux œuvres des mangakas, ou des créateurs de bandes dessinées japonaises. En effet, les créatures imaginaires de ces artistes nippon de renom comme Osamu Tezuka ou Akiyoshi Hongo ont inspirés un bon nombre de Kigurumi avant l’apparition des dessins animés et des films d’animations grâce auxquels le flambeau est repris par les héros de Walt Disney ou de Warner Bros. Ces dernières années, la tendance Kigurumi est en pleine expansion et de nombreux acteurs du prêt-à-porter ce sont engouffrées dans cette niche porteuse en proposant un large choix de combinaisons pyjama à l’effigie de créatures mignonnes plus ou moins célèbres.

Kumamon : la mascotte devenue emblématique

Pour promouvoir l’attrait touristique de la préfecture de Kumamoto, les autorités décident de créer en 2010 une mascotte nommée Kumamon. Ce petit ours noir aux joues rouges s’est notamment vu attribuer la récompense du meilleur yuru-chara du pays grace à quelques 280000 votes. Le succès national et international de ce personnage publicitaire a permis de générer plus de 11 milliards de Yen de revenus en merchandising.

Une nouvelle culture de la mode

La tendance de l’animé Kigurumi ou animegao consiste cette fois à se déguiser en des personnages humanoïdes issus de l’univers des mangas. Cette pratique vise à porter un déguisement semblable à la tenue d’un personnage de mangas et à porter un masque représentant le visage de ce personnage.

Parallèlement au développement du Kigurumi, la tendance appelée ganguro consiste à porter des costumes représentant des personnages de dessins animés comme tenue de tous les jours. Cette fashion mode, particulièrement populaire au japon, conduit de nombreuses personnes à adopter des tenues à l’effigie de Pikachu, de Hello Kitty ou encore des costumes de vaches, de pandas et de dinosaures dans les rues de Tokyo.

Les personnages les plus célèbres adaptés en pyjamas kigurumi

Le principe du Kigurumi est d’abord d’incarner un personnage qui attire l’attention, par son aspect et son histoire, ou tout simplement un personnage qui suscite un intérêt personnel chez le public. Ainsi les personnages de dessins animés les plus populaires dans l’animé Kigurumi sont les Minions, Spiderman, Lady bug, Stitch ou encore les personnages de Disney comme Donald, Goofy ou encore Daisy…

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

D’un autre côté, les animaux choisis pour les costumes de Kigurumi ont souvent des traits identitaires qui définissent des caractères particuliers comme le renard qui symbolise la ruse, le panda qui renvoie au caractère mignon ou encore le Poussin qui fait penser à l’innocence.