Industrie textile : le made in France n’a pas dit son dernier mot

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne il y a 3 mois
Dossier Vêtements
Médias 4 médias

En 2013, l’INSEE recensait plus de 38.600 emplois associés à la filière du textile made in France (tissage, filature...), qui générait environ 7,2 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Dans cette même optique, l’industrie de l’habillement made in France (fabrication, confection...) représentait plus de 40.000 emplois et générait un chiffre d’affaires d’environ 7, 8 milliards d’euros par an.

Les articles de mode et d’habillement made in France connaissent en effet une forte popularité à l’international, représentant 34% des exportations extra Union européenne de l’hexagone et générant environ 8,8 milliards d’euros au cours de l’année 2015. Tandis qu’en 2019, les chiffres de la Fédération indépendante made in France (FIMF) attestent que seulement 3% des vêtements et bijoux vendus en France bénéficient du label made in France.

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

Cette forte disparité s’explique parfaitement à travers les nombreuses délocalisations observées dans les différents secteurs de la mode et de l’habillement depuis plusieurs décennies comme le souligne Vincent Stoklischsky, secrétaire de la FIMF. Il affirme cependant que le secteur est en train de se relancer avec des marques et des filières qui sortent du lot dont les marques de sous-vêtements françaises, à l’image du slip français ou de La Nouvelle, les marques de jeans, comme 1083, ou encore la filière lin.

Quels facteurs incitent les consommateurs à acheter made in France ?

La FIMF estime que ¾ des Français sont prêts à payer plus cher pour des produits made in France, cependant les motivations des consommateurs sont largement diversifiées. Tandis que d’autres consomment français pour soutenir l’économie et l’industrie nationale, d’autres y voient un gage de qualité et de savoir-faire artisanal. D’autres, quant à eux, y trouvent une opportunité de consommer plus durablement et plus équitablement.

Les sondages de l’Institut français de l’Opinion publique (IFOP) montrent que 93% des Français consomment des produits made in France pour participer au maintien de l’emploi dans l’hexagone, que 86% y voient la garantie de consommer un produit fabriqué selon les normes sociales. Enfin, 74% en consomment pour bénéficier de l’assurance d’un service après-vente.

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

Un label made in France sous étroite surveillance

La Direction générale des entreprises stipule que le marquage made in France atteste de la fabrication française totale ou partielle d’un produit, en prenant surtout en compte le dernier lieu de transformation substantielle. En d’autres termes 45% de la valeur ajoutée du produit final doit être créée en France pour décrocher le label "made in France". L’étape de la confection doit également être réalisée, en grande partie ou entièrement, en France. Entre autres, un t-shirt sur lequel est affichée la marque made in France doit être fabriqué avec un tissu d’origine française et ne pas se limiter à un simple flocage, même si ce dernier est réalisé sur le territoire français.

Une marque souhaitant apposer l’inscription "made in France" ou "fabriqué en France" sur ses produits doit remplir un formulaire spécifique auprès de la Direction des Douanes et des Droits indirects, qui détaille ses étapes et lieux de fabrication et déterminera son éligibilité. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ainsi que la FMIF se chargent de la régulation des mentions dérivées comme les produits marqués "conçus en France" ou "désignés en France". Ils induisent ainsi les consommateurs en erreur et engendreraient plus de 4,5 milliards d’euros de perte pour les entreprises produisant réellement leurs articles en France.

Les sondages de l’IFOP montrent que 48% des Français préfèrent consommer des produits de mode, d’habillement et de textile made in France tandis que 30% optent pour des produits de beauté et de bien-être, fabriqués sur le sol national. De plus, 7% des personnes interwievées ont révélé avoir une préférence pour la maroquinerie made in France ainsi que 16% de Français ayant un penchant spécifique pour les chaussures produites localement.

Les chemises made in France : l’une des pièces les plus représentatives du nouveau made in France

La chemise fait partie des pièces de mode made in France les plus prisées des consommateurs avec des déclinaisons en lin, en coton, en laine ou encore en soie… Cette popularité s’associe également aux grandes enseignes de mode françaises, dont Lordson, Gauthier, Balibaris ou encore Alain Figaret, qui contribuent à en faire un accessoire adapté à toutes les occasions. De plus, la chemise fabriquée en France notamment à partir de lin est particulièrement appréciée pour sa robustesse et sa densité. Elle est en train de regagner du terrain auprès des consommateurs grâce à des marques comme Gratitude, Splice Paris ou encore Montlimart.

Privilégiez des boutiques qui proposent une sélection élargie de vêtements made in France, dont des manteaux, des vestes, des chemises, etc. L’approvisionnement en tissu de ce type d’enseigne se fait exclusivement en France et en Europe.

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

Les marques de mode made in France : de nouvelles valeurs plus écologiques

Associer le made in France et la mode écoresponsable devient une tendance de plus en plus en vogue. D’autant plus que la crise sanitaire a fait prendre conscience aux consommateurs du besoin de consommer localement, sainement et durablement. Des marques tricolores emblématiques comme Aigle, basé à Ingrandes dans la Loire, associent ainsi l’usage de matières premières locales, comme le caoutchouc, à un savoir-faire centenaire. La Gentle Factory allie la qualité du design et du style français à l’usage de matières naturelles, biologiques et recyclées.

De plus, la boutique lyonnaise WeDressFair, spécialisée dans la vente d’articles de mode écoresponsable, éthique et made in France, travaille avec plus d’une vingtaine de marques nationales. Elle utilise notamment des matières naturelles, recyclées, biologiques, upcyclées ou encore écoresponsables... Parmi elles, la marque française Hopaal, qui transforme des bouteilles plastiques, des filets de pêche ou encore des vieux vêtements en maillots de bain élégants et stylés, figure parmi les sélections de l’enseigne. La marque Ecclo, travaillant à partir de fibres recyclées ou de tissus revalorisés, lui fournit également des jeans et des hoodies confectionnés en France.

Les chaussures made in France : un marché restreint

Selon la Fédération française de la Chaussure (FFC), sur près de 300 millions de paires vendues en France durant l’année 2020 seulement 14 millions ont été fabriquées sur le sol français. Sur les 86 ateliers de chaussures made in France, 75% de la production se concentrerait ainsi au niveau des régions Pays de la Loire, Nouvelle-Aquitaine et Grand Est.

Les chaussures Running figurent notamment parmi les modèles made in France les plus recherchés, avec des marques comme Salomon, Babolat ou Millet qui ont relancé des productions d’envergure auprès de l’usine ardéchoise du groupe Chamatex. La marque Veets, créée en Vendée en 2016 et récemment acquise par BV sport, perpétue également la production française dans son usine du Maine-et-Loire.

La Botte Gardiane, marque haut de gamme 100% française, a récemment ouvert un nouvel atelier à Aigues-Vives pour perpétuer la tradition de la chaussure artisanale made in France. De même, la Maison Felger, installée à Parigné, a également ouvert une boutique de baskets et de chaussures en cuir en Ille-et-Vilaine pour se soustraire au besoin de fabriquer en Italie à partir de scan 3D du pied.

La maroquinerie made in France : un secteur artisanal et engagé

La maroquinerie made in France témoigne du savoir-faire technique et esthétique des artisans français du cuir. La majorité des ateliers de maroquinerie made in France mettent en effet en avant des articles uniques et originaux ou encore entièrement confectionnés à la main. L’Atelier Guillocher, situé à Rennes, propose par exemple des articles en cuir confectionnés selon la méthode traditionnelle et dessinés par des créateurs français. Creationnac, un petit atelier spécialisé dans le recyclage du cuir, propose des articles sur mesure, un large choix de modèles ainsi que des produits respectueux de l’environnement.

La startup la Cuirantaine, créée par Dorothée Bataille et disposant d’un atelier à Périgueux, se spécialise dans la récupération du cuir et dans sa transformation. S’approvisionnant à Javerlhac, auprès de la société Decourt Fils, la Cuirantaine propose des sacs et des porte-clés ou encore des ceintures, produits en petites séries.

De plus, l’enseigne de luxe Hermès dispose également d’une fabrique de maroquinerie, employant plus de 250 artisans, dans la Charentaise à Montbron. Spécialisé dans la confection d’articles de bagagerie, de sellerie ou encore d’accessoires en cuir, l’atelier de Charente fait partie des 8 ateliers Hermès de la région et contribue à entretenir l’élevage des bœufs limousins ainsi qu’à la relance de l’économie locale.

Trenditude.fr - Mode, beauté et tendances

Les sous-vêtements made in France : un secteur en plein essor

L’atout du made in France réside également dans ses capacités à s’adapter à la demande d’un public de plus en plus large, impliquant aussi bien les femmes que les hommes. La marque de vêtement made in France le Slip français, fondée en 2020, propose en effet des caleçons et des pantoufles pour homme, des culottes pour femme, des collants, des soutiens gorges, des t-shirts, des chaussons, des pulls ainsi que des chemises entièrement fabriqués en France. L’enseigne dispose également d’un large choix de robes de chambres, de pyjamas ainsi que de sous-vêtements pour homme, pour femme et pour enfants.

Quoi qu’il en soit, privilégiez toujours des articles conçus en France et produits à partir des plus grandes sélections de tissus européens. Disponibles dans toute la France et en Europe à travers des boutiques spécialisées dans le made in France, les sous-vêtements, accessoires de mode et vêtements s’adaptent à toutes les morphologies.