Rome : capitale de la contrefaçon depuis 2008

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Mai 2012
Dossier Mode et société
Médias 2 médias
Contrefaçon : des signes qui ne trompent pas !
Contrefaçon : des signes qui ne trompent pas !

Les autorités de la douane italienne sont désormais rodées à l’exercice et savent repérer les petits signes qui différencient les vrais des faux. La couture, les détails des typographiques des noms de marque, la finition des pièces ou encore la matière utilisée sont autant de signes qui ne trompent pas.

Le plus grand nombre d’articles de mode contrefaits ont été saisis à Rome !

Si nous étions nombreuses à nous représenter Rome comme étant l’une des capitales de la mode, nous serons également nombreuses à nous étonner de découvrir que depuis 2008, Rome est devenu incontestablement la capitale de la contrefaçon !

Les chiffres sont formels : les autorités transalpines ont réussi à saisir plus de 66 millions d’articles de mode contrefaits provenant de la capitale italienne. De janvier 2011 à février 2012, la préfecture de Rome avait alors pris quelques dispositions en effectuant quelques 86.833 contrôles ayant abouti à la découverte de 4.852 individus et/ou entités arrêtés pour contrefaçon. Les autorités transalpines ont également annoncé avoir investi plus 18,5 millions d’euros pour lutter contre ce fléau qui a gagné d’intensité en l’espace de quatre ans.

La plupart des biens contrefaits saisis à Rome étaient donc des imitations « parfaites » d’articles phare mis en vente par les plus grandes marques de mode. Certaines imitations ont même été déclarées « dangereuses » au regard de leurs modalités de fabrication non réglementaires (contraires aux normes européennes) soumettant les consommateurs à un réel danger en les utilisant.

Détail encore plus alarmant : la propagation de la contrefaçon à Rome serait étroitement liée au trafic de drogue ! Toutefois, les autorités romaines ont d’ores et déjà réussi à démanteler un réseau de 127 personnes liées à ce double trafic en septembre 2011.

Cela va sans dire que la contrefaçon porte un préjudice énorme aux marques de mode puisque celles-ci perdraient plus de 600 millions de dollars par an face aux articles contrefaits !

    Les photos associées

    Contrefaçon : des signes qui ne trompent pas !

    Les autorités de la douane italienne sont désormais rodées à l’exercice et savent repérer les petits signes qui différencient les vrais des faux. La couture, les détails des typographiques des noms de marque, la finition des pièces ou encore la matière utilisée sont autant de signes qui ne trompent pas.

    puce À voir dans : Rome : capitale de la contrefaçon depuis 2008

    La contrefaçon italienne est une réalité

    Les autorités italiennes viennent de publier des chiffres alarmants et bien réels sur les réseaux de contrefaçon en Italie. Le marché encaisse depuis 2008 les attaques de cette économie souterraine qui ne cesse de s’amplifier. Rome est devenue un terrain de vente propice à la diffusion massive d’articles de contrefaçon.