Paco Rabanne : renaissance dune collection de mode

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Octobre 2011
Dossier La vie des créateurs
Médias 1 médias
"Femme lumière" a fait des étincelles

Conduit et créé par Manish Arora, le défilé de présentation de "Femme lumière" a bluffé tout l’univers de la mode. Frôlant l’univers de la science-fiction, la collection s’est surtout distinguée grâce aux robes miroitantes et mini-robes en pastilles de métal, aux tenues dessinées à même le corps et aux vestes en lurex coloré.

Paco Rabanne ne déçoit jamais : sa nouvelle collection "Femme lumière" du styliste Manish Arora pour le printemps-été 2012 met un coup de projecteur sur la griffe

Prévue depuis fevrier 2011, date de prise de fonction du nouveau styliste et Directeur Artistique de Paco Rabanne, Manish Arora, la présentation de la collection Printemps-Été 2012 de la griffe s’est tenue au Centre Georges-Pompidou, Paris, le 04 octobre 2011.

Cette première collection sous la direction du créateur indien constitue le main event de ce mois d’octobre et de la Fashion Week parisienne 2011. Très attendue des fans de la marque ainsi que des journalistes et critiques de mode, cette collection baptisée "Femme lumière" a permis de remettre en selle la marque Paco Rabanne, qui s’est endormie sur ses lauriers, et a confirmé que la griffe ne s’est pas trompée en confiant les rênes à Manish Arora.

Grand coup d’éclat après des années de silence, ce défilé restera dans les annales à tout jamais, non seulement pour le boost qu’il a apporté à la renommée de la marque, mais également pour son originalité et pour la beauté des pièces présentées.

Les podiums étaient immergés de mannequins vêtus de prêts-à-porter "lumineux" et avant-gardistes, découpés à même le corps et faisant exagérément ressortir les hanches ainsi que les épaules.

Métallique, futuriste, volumineux, étincelant, extravagant, unique, audacieux, flamboyant, les adjectifs pour décrire le défilé ne tarissent pas.

Aluminium, métal, fibres optiques, plastique, papier, lamelles de python dorées, fils de lurex, épingles, cottes de maille, paillettes et chaînettes sont autant d’objets insolites et atypiques qui ont décoré les pièces de cette collection.

Les mannequins Paco Rabanne étaient brillantes - dans tous les sens du terme - grâce aux robes miroitantes, patchwork de métal pailleté (ornant les bustiers) et aux cuirassées de métal.

En plus de l’aspect "lumière", Manish Arora a également beaucoup insisté sur le volume et les effets futuristes. Le résultat a été des chapeaux dessinés par Philip Treacy en forme de soucoupes volantes sur des épaules en pagode et des hanches hypertrophiées.

Le côté glamour et sensuel de la "Femme lumière" Paco Rabanne a également mis en avant, avec les jupes boules, les micro-robes métalliques et à paillettes, les tops cotte de mailles, les pantalons fuselés, les tenues moulantes, les découpes en tailles de guêpes ainsi que les robes boules aux hanches surdimensionnées.

Jeux de lumière, large palette de couleurs vives, chaussures signées Nicholas Kirkwood et décor savamment pensé complètent la longue liste d’ingrédients qui ont fait que ce défilé soit acclammé par tout la gratin de la mode.

Verdict ? Paco Rabanne, véritable patrimoine de la mode, n’a rien perdu de son statut d’icône de la haute couture.

Les photos associées

"Femme lumière" a fait des étincelles

Conduit et créé par Manish Arora, le défilé de présentation de "Femme lumière" a bluffé tout l’univers de la mode. Frôlant l’univers de la science-fiction, la collection s’est surtout distinguée grâce aux robes miroitantes et mini-robes en pastilles de métal, aux tenues dessinées à même le corps et aux vestes en lurex coloré.

puce Infos : RobePaco RabannePrintemps Été 2012
puce À voir dans : Paco Rabanne : renaissance dune collection de mode