La marque de prêt-à-porter indienne Hitler sujette à polémique

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Octobre 2012
Dossier Mode et société
Médias 1 médias
Une boutique Hitler en Inde
Une boutique Hitler en Inde

Rajesh Shah, le jeune propriétaire, pose devant l’une de ses boutiques baptisées Hitler. On lui demande aujourd’hui de changer cette dénomination, requête à laquelle il veut bien se plier mais l’homme prétend ne plus avoir assez de ressources pour une telle démarche et demande à son tour une compensation. Après tout, il ne savait pas...

La question se pose sur la légalité du nom d’une boutique indienne baptisée...Hitler

Encore aujourd’hui, plusieurs décennies après la chute du régime fasciste, le nom d’Hitler est à prendre avec des pincettes. Et cela même dans le domaine de la mode et donc de la culture. En effet, une boutique de prêt-à-porter masculin implantée rue d’Ahmedabad, dans l’État indien du Gujarat, ouest de l’Inde, porte le nom d’Hitler avec la croix gammée incrustée sur le i.

Le fait a vite soulevé la polémique et les israéliens demandent aux autorités indiennes à ce que la dénomination de cette entreprise soit changée. La chose est-elle illégale ? D’après Sophie Gay, spécialiste des marques, quelques textes régissent ces dernières en France et en Europe. L’Inde devrait réagir de la même manière. En effet, selon cette experte, les marques qui troublent l’ordre public ou les bonnes mœurs devraient être refusées à l’enregistrement.

Qu’en pense le propriétaire des boutiques de vêtements Hitler ? Rajesh Shah, le jeune patron indien, a déclaré dans le Daily Mirror qu’il a juste entendu parler d’un homme strict du nom d’Hitler et voulait une entreprise inspirée de ce concept. On hésite entre le rire et les larmes…

    Les photos associées

    Une boutique Hitler en Inde

    Rajesh Shah, le jeune propriétaire, pose devant l’une de ses boutiques baptisées Hitler. On lui demande aujourd’hui de changer cette dénomination, requête à laquelle il veut bien se plier mais l’homme prétend ne plus avoir assez de ressources pour une telle démarche et demande à son tour une compensation. Après tout, il ne savait pas...

    puce À voir dans : La marque de prêt-à-porter indienne Hitler sujette à polémique