La rectification

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Février 2012
Dossier Fabrication du parfum
Médias 1 médias
Le procédé de rectification dans la fabrication de parfum
Le procédé de rectification dans la fabrication de parfum

Le procédé de rectification vise à filtrer les impuretés que les solutions issue de la distillation pourraient encore contenir. Ce procédé utilise les basses températures pour parvenir à purifier sans endommager les matières premières délicates. La clef de cette technique réside dans la maîtrise même des températures.

La rectification sous vide pour une solution plus pure

Le métier de maître parfumeur ou « nez » ne se cantonne pas qu’à mélanger des odeurs de végétaux, c’est bien plus que cela : la composition d’un parfum s’étudie en fonction de ce que le parfumeur veut évoquer et des senteurs dont il dispose pour y parvenir.

La qualité des essences utilisées pour la fabrication d’un parfum est primordiale afin d’aboutir à un résultat final qui tient bon. Un parfum exceptionnel ne s’oublie pas.

S’il est possible de reproduire de manière synthétique des odeurs naturelles ou un ensemble olfactif particulier telle que l’odeur d’un atelier de tannerie de cuir, la tendance est au retour aux essences naturelles alliées au progrès de la chimie. Avec toutes les méthodes d’extraction qui existent aujourd’hui telles que l’infusion, la chromatographie ou encore le softact, les solutions recueillies sont très diversifiées et moins onéreuses. Mais pour s’assurer de la qualité des essences utilisées pour la composition d’un parfum, il est important d’avoir des solutions pures et bien concentrées.

La rectification sous vide est la méthode connue aujourd’hui pour purifier des solutions naturelles issues de la distillation directe des matières premières. Le procédé consiste à purifier les essences obtenues grâce à des températures basses qui respectent mieux les matières fragiles.

    Les photos associées

    Le procédé de rectification dans la fabrication de parfum

    Le procédé de rectification vise à filtrer les impuretés que les solutions issue de la distillation pourraient encore contenir. Ce procédé utilise les basses températures pour parvenir à purifier sans endommager les matières premières délicates. La clef de cette technique réside dans la maîtrise même des températures.

    puce À voir dans : La rectification