Où travaillent les nez ?

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Janvier 2012
Dossier Le métier de Nez
Médias 1 médias
Tous les parfums mènent à Grasse...
Tous les parfums mènent à Grasse...

Grasse et sa région représentent l’Eldorado des nez. Capitale mondiale de l’industrie du parfum, Grasse concentre près de 3000 emplois avec plus de 60 entreprises et 50% du chiffre d’affaires français et 6% du CA mondial. Coeur de regroupement des producteurs de matières premières naturelles et synthétiques, Les nez se ruent pour travailler dans la région !

Passage en revue des principaux lieux et entreprises ou oeuvrent les parfumeurs.

Avant d’aborder les principaux lieux de travail des nez, nous ne pourrions avancer nos propos sans avoir parlé de Grasse. La ville de Grasse et sa région, en effet, est le berceau des "nouveaux nez". Il faut savoir que la région de Grasse est le coeur historique même de l’industrie mondiale du parfum. Pour celles et ceux qui auraient manqué ce petit chapitre de l’histoire de l’Hexagone : les eaux de toilette mythiques "Eau de Grasse" proviennent de cette région, et plus récemment sur le plan académique, l’ouverture de la GIP, la Grasse Institute of Perfumery en 2002.

Ainsi, la grande majorité des PME spécialisées dans le secteur est concentrée dans cette région de Grasse. Cet Eldorado producteur des matières premières rassemble près 50% du chiffre d’affaires en France avec 60 entreprises qui se traduisent par plus de 3000 emplois et une recrudescence de la féminisation de l’emploi. Nous allions parler des lieux de travail principaux des nez mais vous êtes à même de comprendre désormais que si les industries sont différentes, elles mènent toutes à Grasse d’une certaine manière car notons-le : Grasse, c’est aussi 6% du chiffre d’affaires mondial du marché de la parfumerie et 100% tricolore de surcroît. Excusez du peu !

Les nez dans l’industrie des cosmétiques

"L’industrie des cosmétiques"... un terme assez barbare ici qui désigne l’industrie des cosmétiques de luxe. Il faut savoir que dans le milieu des cosmétiques et de la parfumerie de luxe, beaucoup sont appelés mais peu d’élus restent...

Comprenez en ce sens que les quelques rares parfumeurs seniors élus seront amenés à travailler en exclusivité directement pour des enseignes de cosmétiques prestigieuses qui peuvent s’offrir un parfumeur attitré.

Le reste de la troupe devra se contenter de rester dans l’ombre. C’est une place certes moins glorieuse mais qui apporte une rémunération pas nécessairement revue à la baisse de manière drastique. De ce fait, les parfumeurs juniors ou seniors ainsi que les nez occupant des postes intermédiaires travailleront pour des sociétés de "sous-traitance" qui réalisent elles-mêmes les fragrances destinées aux grandes marques.

Les nez dans l’industrie chimique

Ici encore un autre terme barbare : "industrie chimique"... Cette fois, nous parlons de détergents, de parfums d’intérieur (sprays, vaporisateurs, etc.). Comme nous l’avions déjà stipulé dans le précédent dossier des formations disponibles pour les métiers de nez, il était d’importance cruciale pour le futur nez d’être fixé sur sa filière en l’absence de passerelle entre les cosmétiques de luxe et la grande consommation.

L’industrie chimique représente ainsi cette autre voie moins "bling bling" mais néanmoins porteuse car destinée au bien-être du grand public. Entre autres, les nez dans l’industrie chimique seront destinés à travailler pour des sociétés qui, à l’instar des sociétés de "sous-traitance" de l’industrie cosmétique, se chargeront de réaliser les parfums de base pour des produits fonctionnels à usage domestique.

Les nez chez les producteurs de matières premières naturelles et synthétiques

Dans cette partie du secteur des parfums, tout est dit : les nez qui postuleront chez les producteurs de matières premières naturelles et synthétiques seront chargés de veiller au contrôle qualité des dites matières premières. En effet, tous les postes allant du parfumeur junior au parfumeur sénior en passant par le formulateur seront disponibles.

Les objectifs généraux sont simples : établir et veiller à la qualité des matières premières aussi bien naturelles que synthétiques destinées à être envoyées aux industries cosmétiques et chimiques. Les sociétés productrices de ces matières premières constituent donc la base pyramidale des différentes industries liées au secteur de la parfumerie.

    Les photos associées

    Tous les parfums mènent à Grasse...

    Grasse et sa région représentent l’Eldorado des nez. Capitale mondiale de l’industrie du parfum, Grasse concentre près de 3000 emplois avec plus de 60 entreprises et 50% du chiffre d’affaires français et 6% du CA mondial. Coeur de regroupement des producteurs de matières premières naturelles et synthétiques, Les nez se ruent pour travailler dans la région !

    puce À voir dans : Où travaillent les nez ?