L’influence de la mode sur la maigreur

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Janvier 2012
Dossier Culte de la maigreur
Médias 4 médias
Une campagne-choc contre l’anoréxie
Une campagne-choc contre l'anoréxie

Le mannequin Isabelle Caro est décédée à l’âge de 28 ans des suites de son anorexie. Ce jeune mannequin à posé pour une campagne de publicité visant à prévenir les parents et les adolescentes des dangers de l’anorexie. Une véritable campagne publicitaire et de buzz déguisée sous la forme d’une campagne préventive...

Comment les médias poussent au culte de la maigreur ?

Avant que l’on s’y penche, nécessaire est de faire le distinguo entre l’anorexie et le culte de la maigreur car rappelons le : l’anorexie est une profonde maladie d’ordre psychologique dont souffre la victime... Cette dernière est en proie à une détresse psychologique causée par un fort manque de confiance en soi et de contrôle dont les symptômes sont des tendances suicidaires et autodestructrices. Le culte de la maigreur est par contre l’incitation à avoir un poids extrêmement faible pour une mise aux normes des critères de beauté projetés par les médias.

Cette distinction faite, nous pouvons avancer en terrain serein sur les médias, le culte de la maigreur et ses conséquences dangereuses sur la santé physique tout en sachant clarifier ce qu’est véritablement ce phénomène. À noter tout de même qu’un culte excessif voire abusif de la maigreur peut parfaitement mener à l’anorexie et les annonceurs ne semblent pas ou peu y prendre garde...

Le culte de la maigreur est aujourd’hui devenu un véritable phénomène de société moderne agressif et envahissant, toujours mis progressivement en avant par les médias et des campagnes publicitaires illusoires montrant sans cesse une beauté intérieure dénaturée au profit d’artifices souvent délicieusement trompeurs mais néanmoins superficiels...

De même qu’il est dur de se dire que des mannequins, rappelons le qui sont sensés représenter la féminité, la beauté et la force intérieure de chaque femme, sont choisis pendant leur période pré-pubère ou encore lorsque ces mêmes personnes sont en proies justement à l’anorexie ou à des troubles alimentaires évidents. Il est alors normal de se demander comment ces filles, ces femmes puissent être ambassadrices de la gente féminine et symboliser à la perfection le corps féminin idéal !

Ceci dit point de confusion car le problème n’est pas axé sur la minceur de ces dits-mannequins mais bien du message véhiculé par ces modèles... L’idée n’est pas non plus de diaboliser toute la profession du mannequinat et le milieu de la mode, mais de tirer la sonnette d’alarme sur l’importance des messages véhiculés et surtout de la grande prudence à adopter par rapport à cette incitation ouverte au culte de la maigreur par l’univers de la mode, bien entendu amplifié par les médias.

Au-delà de l’univers de la mode, les médias contribuent souvent, et à tort ou à raison, à propager l’idée que rentrer dans les critères de la beauté moderne passe obligatoirement par le culte de la maigreur. Campagnes publicitaires, magazines, et même la société au sens large ont leur part de responsabilité dans cette course à la maigreur.

Cependant, aujourd’hui des réactions se font entendre et des organismes s’érigent contre ce culte excessif de la maigreur. Des pays tel que l’Italie ont par exemple désormais dressé des codes éthiques en soutien à la lutte contre l’anorexie et par logique contre le culte abusif de la maigreur. De même qu’aujourd’hui, l’univers de la mode s’est vu interdire le métier de mannequinat aux jeunes femmes dont l’IMC ou indice de masse corporelle est inférieur à 18, en d’autres termes l’équivalent d’une taille de 1m72 pour 52 kilos environ.

Par ailleurs, ces mêmes défenseurs de la lutte contre le culte abusif de la maigreur et de l’anorexie oeuvrent aujourd’hui également à rendre les médias plus responsables et en ce sens, ont procédé à un retournement de situation dans leur rôle de messagers...

L’une des campagnes publicitaires les plus médiatiques et ayant fait le buzz dans cette lutte contre l’anorexie et le culte de la maigreur extrême est le "NO-ANOREXIA No-I-ita" photographiée par Oliviero Toscani.

Certes, cette campagne de 2007 ne fut pas à la base de nature préventive mais bien publicitaire, mais en effet boule de neige, a amené les gens à s’interroger sur ce culte de la maigreur grâce à son égérie Isabelle Caro pour ainsi dire : jetée en pâture pour la visibilité du produit... Néanmoins, l’égérie a réussi à porter son message pour la prise de conscience des dangers de l’anorexie. Isabelle Caro est d’ailleurs décédée du fait de son anorexie.

En conclusion, certes la mode reste un univers impitoyable de même que la société et ses artifices mais l’amplification du phénomène par les médias constitue toujours le levier fort de ce culte de la maigreur... Aujourd’hui, peut-être que pour équilibrer la balance, ces même médias devraient opérer un virage à 360° et devenir à leur tout les instruments de cette lutte contre ce phénomène par le biais de campagnes chocs !

    Les photos associées

    Une campagne-choc contre l’anoréxie

    Le mannequin Isabelle Caro est décédée à l’âge de 28 ans des suites de son anorexie. Ce jeune mannequin à posé pour une campagne de publicité visant à prévenir les parents et les adolescentes des dangers de l’anorexie. Une véritable campagne publicitaire et de buzz déguisée sous la forme d’une campagne préventive...

    puce À voir dans : Tout savoir sur l’anorexie et le culte de la maigreur
    L’influence de la mode sur la maigreur

    L’image, véhicule du culte de la maigreur

    Le phénomène d’anorexie est aujourd’hui encore une maladie peu connue, ou du moins ignoré. Pourtant de plus en plus de jeunes filles sont touchés et risquent ainsi leur santé. Et pour cause, l’image que renvoies les médias de la beauté n’est pas du tout en rapport avec la réalité.

    La maigreur devient une référence de beauté

    Qu’on se le dise "être mince", c’est bien. Sauf que le devenir à tout prix est un phénomène que les médias ont relayés pour imposer le diktat de la mode.

    Des campagne choc contre le culte de la maigreur

    Les médias sont de plus en plus critiqués au même titre que les créateurs et les mannequins, pour leur entretien du culte de la maigreur. Des campagnes publicitaires sérieuses prennent à contre-pied la tendance à la silhouette fil de fer.