Tout savoir sur l’anorexie et le culte de la maigreur

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Janvier 2012
Dossier L’anorexie et la mode
Médias 4 médias
Une campagne-choc contre l’anoréxie
Une campagne-choc contre l'anoréxie

Le mannequin Isabelle Caro est décédée à l’âge de 28 ans des suites de son anorexie. Ce jeune mannequin à posé pour une campagne de publicité visant à prévenir les parents et les adolescentes des dangers de l’anorexie. Une véritable campagne publicitaire et de buzz déguisée sous la forme d’une campagne préventive...

Quand la beauté se paie au prix de la destruction corporelle...

Il est bien dommage que de nos jours les critères assimilés à la beauté soient l’objet d’une totale déformation de la réalité et plus dangereux encore, deviennent des concepts parfaitement erronés et malheureusement poussent à des comportements autodestructeurs pour des femmes, des filles toujours de plus en plus jeunes...

Ainsi, en véritable phénomène de société moderne, le culte de la maigreur qui se traduit dans son extrême par l’anorexie tend encore à se développer de manière envahissante et agressive par le biais de campagnes publicitaires souvent illusoires et ce malgré les efforts constants des campagnes préventives et informatives sur les conséquences dangereuses de ce mode de vie sur la santé. Aujourd’hui face à ce fléau devenu si banal auprès d’un public trompé et maintenu dans une sphère d’illusions sur la beauté, de nombreux organismes se mobilisent pour la lutte contre les incitations ouvertes à la maigreur !

Aussi, dans un esprit de soutien à cette lutte contre la beauté dénaturée et l’incitation abusive à la maigreur, nous vous proposons d’identifier de manière claire les symptômes de ce mode de vie autodestructeur, cette maladie silencieuse et furtive qu’est l’anorexie...

Avant toute chose, il faut savoir que si les conséquences de cette maladie sont de nature physiques, les causes liées à ce mal-être prennent leur source dans des tracas psychologiques souvent et malheureusement difficiles à cerner. De plus, les campagnes publicitaires abusives incitant à la maigreur masquent également la nature profonde ou passagère de cette obsession relative au poids que connaissent les victimes de l’anorexie.

La question est donc celle-ci : qu’est ce que l’anorexie ? Une question dont la réponse peut se révéler simple de prime abord mais en cherchant plus en profondeur, l’on peut s’apercevoir que cette évidente pensée ne s’avère peut-être pas si simple que ça au final...

La raison est telle que souhaiter une perte de poids significative ne constitue pas en soi un danger ou encore moins une maladie. Dans des cas extrêmes tels que l’obésité ou même le surpoids, cette perte de poids obsessionnelle est même considérée comme salutaire pour les concernés.

Alors dans ce cas, que peut-on considérer comme dangereux dans ce phénomène ?

Rappelons que l’anorexie est déterminée comme une forte obsession à perdre du poids par tous les moyens, notamment régimes alimentaires excessivement stricts, accompagnés de vomissements volontaires ou encore d’efforts physiques extrêmement intenses et malheureusement aussi de la prise massive de médicaments de type diurétiques et laxatifs.

La véritable réponse est que l’anorexie en tant que maladie profonde reflète nécessairement une forme de détresse psychologique. Ce mal-être, cette souffrance psychologique est déterminée par le stress, la dépression, l’anxiété et également par des tendances et des comportements suicidaires. L’anorexie maladive par cette dévalorisation systématique peut ainsi être l’interprétation du manque de confiance en soi et de contrôle.

C’est là où le bât blesse car même si les victimes atteignent le poids qu’elles se sont imaginées comme idéal, les symptômes psychologiques persisteront et feront l’objet d’un cercle vicieux où se mêlent l’insatisfaction perpétuelle et le dégoût de l’image de soi-même.

En outre, les conséquences physiques ne sont également pas à prendre à la légère et il paraît important d’en connaître les symptômes afin de reconnaître un entourage sujet à ce problème afin d’y apporter tout le soutien nécessaire. Ainsi, en matière de poids, l’on peut parler d’anorexie avérée lorsque l’on voit clairement une perte de 50% du poids normal de la victime et accompagnée à cela, des signes d’insomnie, de fatigue et de chute de cheveux. À noter également que l’anorexie provoque des sensations de froid intense et dans le cas de victimes féminines une absence de règles menstruelles.

À savoir aussi que l’anorexie est un phénomène presque exclusivement féminin et qu’elle concerne principalement les jeunes femmes issues de la tranche d’âge des 12-20 ans.

    Les photos associées

    Une campagne-choc contre l’anoréxie

    Le mannequin Isabelle Caro est décédée à l’âge de 28 ans des suites de son anorexie. Ce jeune mannequin à posé pour une campagne de publicité visant à prévenir les parents et les adolescentes des dangers de l’anorexie. Une véritable campagne publicitaire et de buzz déguisée sous la forme d’une campagne préventive...

    puce À voir dans : Tout savoir sur l’anorexie et le culte de la maigreur
    L’influence de la mode sur la maigreur

    Une image faussée de son propre corps

    La vision faussée de la réalité de son corps est un facteur non négligeable du danger de l’anorexie. Les canons de beauté véhiculés par la publicité manipulent le regard des jeunes filles et des adolescentes sur l’existence d’un pseudo-référentiel beauté auquel elles devraient toutes se conformer.

    Restriction alimentaire et anorexie

    Suivre un régime pour une perte de poids est un phénomène courant. Se restreindre de consommer tout aliment dans l’objectif de perdre excessivement du poids reflète un mal être particulièrement visible dans la génération des 12-20 ans.

    Les références de beauté dans la publicité

    La publicité et les marques de vêtements imposent une référence hors normes des canons de beauté. Les courbes sont proscrites et celles qui ne cadrent pas à ces critères sont critiquées. Laquelle se porte bien selon vous ?