Grasse, origine de la capitale internationale du parfum

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Avril 2012
Dossier Grasse : capitale du parfum
Médias 2 médias
La ville de Grasse : capitale du parfum
La ville de Grasse : capitale du parfum

Grasse détient déjà 3 titres de "couronne de fleurs" qui lui confèrent le titre de capitale du parfum. Les parfumeries de la ville disposent de laboratoires où les secrets de fabrication des parfums sont bien gardés.

Zoom sur la ville de Grasse, capitale mondiale du parfum

Détentrice de trois fleurs au Concours des villes et des villages fleuris, abritant trois grands noms de la parfumerie : Molinard, Fragonard et Galimard, classée ville d’Art et d’Histoire, la ville de Grasse mérite à juste titre et entre autres atouts sa réputation de capitale mondiale du parfum...

Historique

Cependant, ce titre de "capitale mondiale du parfum" s’explique par un historique à la fois lourd et précieux prenant son origine au Moyen-Âge où la ville de Grasse fût spécialisée dans un premier temps dans le tannage du cuir et son exportation vers Pise et Gênes.

Si l’activité s’avère prospère et les progrès techniques édifiants au fil des années, un seul bémol constaté marqua le départ de cette épopée de Grasse sur le plan olfactif. En effet, bien que les qualités du cuir fussent reconnues et appréciées, il n’en demeure pas moins que le seul désagrément du cuir, à savoir son odeur incommodante, suscita un fort rejet de la noblesse.

C’est ainsi qu’au XVIIe siècle à Grasse, la maison Galimard, à l’origine tanneur, eut l’innovante perspective de parfumer ses gants en cuir. Le premier "client" ne fût autre que Catherine de Medicis qui, satisfaite de ce présent par Galimard, s’empressa de répandre la nouvelle auprès de toute la haute société, donnant ainsi à Grasse une réputation mondiale avec ses "Gantiers Parfumeurs".

En parallèle, l’industrie du cuir à Grasse décline en faveur de Nice en raison des taxes et de sa forte concurrence, néanmoins considéré comme un mal pour un bien car à cette industrie du cuir succède celle du parfum grassois et à ses senteurs rares : lavande, jasmin, myrte, rose, fleur d’oranger sauvage et mimosa. Senteurs qui contribueront à la réputation mondiale de la ville de Grasse et son principal pôle industriel qui demeure la parfumerie.

    Les photos associées

    La ville de Grasse : capitale du parfum

    Grasse détient déjà 3 titres de "couronne de fleurs" qui lui confèrent le titre de capitale du parfum. Les parfumeries de la ville disposent de laboratoires où les secrets de fabrication des parfums sont bien gardés.

    puce À voir dans : Grasse, origine de la capitale internationale du parfum

    La maison Galimard à Grasse

    À l’origine tanneur, la maison Galimard a été créée par Jean de Galimard en 1747. Aujourd’hui Galimard est l’une des plus grandes marques de parfum reconnue dans le monde entier.