Le pressing se met au vert avec l’aquanettoyage

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Juillet 2012
Dossier Trends
Médias 1 médias
L’aquanettoyage ou le pressing vert
L'aquanettoyage ou le pressing vert

Vue la toxicité du solvant PCE utilisé dans 90% des sociétés de pressing, ce procédé est sous la menace d’une interdiction qui favorisera la montée en puissance d’une méthode plus écologique, l’aquanettoyage.

L’aquanettoyage ou pressing éco-responsable prendra prochainement la place du PCE

Environ 90% des sociétés de pressing en France utilisent depuis des années le perchloréthylène ou PCE comme solvant de base pour le nettoyage des vêtements.

Si ce procédé est certes très efficace, le PCE est toutefois un solvant organique très nocif, cancérigène, à la fois classé nuisible à la santé et dangereux pour l’environnement par l’Union européenne.

De ce fait, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers d’autres moyens plus écologiques comme l’aquanettoyage ou le nettoyage à l’eau, encore appelé wetcleaning. Contrairement au nettoyage à sec, ce procédé n’utilise aucun solvant, mais uniquement de l’eau et quelques détergents biodégradables.

Le principe est assez simple comme l’explique le propriétaire de Pressing n°1 Marc Vegnant, adepte de l’aquanettoyage depuis huit ans : il consiste tout simplement à mettre le linge dans une grosse machine où il est tourné sur lui-même dans une eau à 30 degrés, cela, avant d’être séché sur des mannequins ou des cintres.

Baptisé "pressing éco-responsable" par les experts, l’aquanettoyage annonce donc déjà la fin du pressing traditionnel au PCE, qui sera d’ailleurs prochainement interdit par le ministère de l’Écologie.

    Les photos associées

    L’aquanettoyage ou le pressing vert

    Vue la toxicité du solvant PCE utilisé dans 90% des sociétés de pressing, ce procédé est sous la menace d’une interdiction qui favorisera la montée en puissance d’une méthode plus écologique, l’aquanettoyage.

    puce À voir dans : Le pressing se met au vert avec l’aquanettoyage