Une souris dans mon dressing

Fiche détaillée
Une souris dans mon dressing
  • Création : 2010
  • Pays : France (FR)

Deux raisons d’apprécier le blog d’Anaïk : le professionnalisme et l’humanisme de la créatrice

Superficielle et mondaine ? Deux concepts qui sont à l’opposé du style d’Anaïk Lefebre, bloggeuse reconnue à travers Une souris dans mon dressing. Ses atouts ? Des créations recherchées pour la femme active qui souhaite revisiter les époques sans pour autant s’oublier. On ressent nettement la touche personnelle de l’auteure dans ses écrits, qui tendent à créer une interactivité voulue avec son public. C’est d’ailleurs grâce à cette interactivité boostée par les retombées positives de ses premières créations que la bloggeuse lance en mai 2010 son e-shop, dont le catalogue s’adresse à toute l’Europe. On est donc loin des premières publications timides de janvier 2009, dans lesquelles Anaïk décrivait ses préférences en matière de mode et la manière dont elle l’adaptait à ses créations, afin que Madame-tout-le-monde ait un petit je-ne-sais-quoi de fashion sur elle sans se ruiner. Au-delà de ses rédactions, l’auteure est aussi une mère de famille qui raconte les empiètements du professionnel sur le personnel, et c’est bien là toute l’histoire d’un blog, en somme. On se raconte à travers nos péripéties qui, une fois livrées, nous font réaliser que l’on part du sujet de la mode pour y revenir une fois de plus.

Une e-shop et un blog en parallèle, est-ce si commun ?

Vous répondrez certainement par l’affirmative car le blog est une manière de faire connaître ses talents à travers la toile sans sacrifier un budget publicité conséquent. La recette ? Créer une communauté interactive comme l’a fait Anaïk, qui accumule les points tant sur son blog que sur sa boutique en ligne. N’oubliez pas que la créatrice a d’abord posté ses premiers billets en janvier 2009, et ce n’est que plus d’un an après qu’elle s’est lancée dans la vente en ligne de ses créations. Encore une fois, on est loin des présentations à froid de nouvelles collections car la créatrice qui fait état de ses nouvelles créations sur son blog adopte un ton si accueillant envers le lecteur, que ce dernier est plus qu’enchanté d’apprécier ces nouvelles pièces voire même d’aller en acquérir sur la boutique en ligne.

Un goût à l’usure du temps

On aime lire les billets quasi quotidiens d’Anaïk, sauf bien sûr lorsque cette dernière marque une pause durant ses sacro saintes vacances. Depuis 2009 jusqu’à de nos jours, on remarque les tendances de la bloggeuse pour le style rétro chic et/ou romantique et l’interprétation des styles de saison. On vire parfois au ridicule lorsque les essais sont poussés à l’extrême mais la mode c’est cela aussi, le jeu de l’extrême et de la simplicité en matière de goûts vestimentaires. Chacune des publications reflète la personnalité d’une bloggeuse confidente qui n’a rien d’une superwoman mais qui reste une maman de 37 ans attentionnée pour ses trois lardons. Une chose que l’on ne lui enlèvera sûrement pas de sitôt : son affection pour les créations d’Isabel Marant. Anaïk Lefebre continue de nous surprendre avec des créations faites dans des matières nobles que les lectrices auront plaisir à ressortir même après des années ; et si les billets sur le blog de la souris vous passionnent, faites comme nous et allez faire un tour à l’occasion sur l’e-shop car vous ne manquerez pas d’y avoir un coup de cœur. Le nôtre : la veste Sybile grise en flanelle de la tendance automne-hiver 2011/2012.