Adeline Rapon

Fiche détaillée
Adeline Rapon
  • Création : 2008
  • Pays : France (FR)

Depuis août 2008, la blogosphère compte parmi ses auteures de mode Adeline Rapon, que vous avez pu rencontrer également sur son autre blog Wolves and buck qu’elle tient avec son mari Toni Stone, photographe. Ce blog éponyme épouse les idées de son auteur en restant fidèle à son état d’esprit et à son look vestimentaire : on reste dans les classiques des tendances tels que le punk rock, le mix ethnico-hippie chic et pourquoi pas un soupçon de romantisme dans une robe courte et sobrement plissée.

Une Faq très explicite

On ne sait pas comment vous faites lorsque vous cherchez des informations sur une bloggeuse mais le premier réflexe ici est de filer à la rubrique About (« à propos » pour le frenchy) ou encore dans la rubrique FAQ. En cliquant sur FAQ, qui ouvre le balai des rubriques sur le site d’Adeline, que constate-t-on ? Sans chercher à savoir ce qu’était le contenu de cette rubrique mise à jour récemment, on ressent directement le ton sur la défensive adopté par la bloggeuse qui reconnaît les revers d’un blog mode à tenir. On lui pardonnera donc une forme de justification dans ses paroles car on ne cessera de le répéter, la mode est avant tout une affaire de goûts. Si un vêtement vous plaît, cela ne signifie ni pour autant qu’il plaise à tout le monde, ni déplaise à tous, surtout s’il y a des lecteurs fans qui arrosent les billets postés de commentaires positifs. En outre, on soutient qu’une critique, surtout en matière de mode, reste assez subjective même si certains garde-fous tentent d’instaurer des règles à respecter en matière de tendances.

Au croisement de la mode, de la photographie et de l’art

L’influence des études en arts plastiques des auteurs se ressent souvent à travers les blogs mode. C’est ainsi qu’Adeline ne déroge pas à la règle en mêlant l’art à la mode. On aime penser que pour apprécier une œuvre ou une création, il faudrait que ces dernières racontent au public une histoire. Sur le blog mode d’Adeline Rapon, les photos ne sont pas symboliques car elles racontent un moment figé de la vie de l’auteur, qui n’hésite pas en qualité de scénariste à diriger des modèles d’une main sûre afin d’aboutir à un résultat visuel tout simplement poétique.

Le talent artistique de la bloggeuse n’est plus à prouver et on ne se lasse d’admirer ses croquis et ses portraits qui arborent le tracé propre à Adeline l’artiste.

La mode est rarement absente des billets. Le style ? Souvent rock, parfois punk-paillette mais c’est surtout le côté synchro avec son Jules que l’on apprécie. On les imagine ouvrant chacun leur penderie sur un « chéri, on raconte quelle histoire aujourd’hui… ».