Cosmétofood

Drink in beauty Liquid doses Functionalab 2010
Drink in beauty Liquid doses Functionalab 2010

Profitant de la tendance "cosmetofood", la marque britannique Functionalab a lancé en 2010 trois compléments alimentaires dotés de propriétés spécifiques : Drink in energy, Drink in serenity et Drink in beauty. Ce dernier lutte contre le vieillissement de la peau en associant les propriétés anti-oxydant du bleuet, de la grenade et de la canneberge. À terme, la peau, réhydratée, devrait conserver son élasticité et retrouver son tonus. Ces produits seront commercialisés en France en 2011.

Les sujets associés

La course à l’innovation dans l’industrie du cosmétique

Le cosmétique, un secteur extrêmement concurrentiel et innovateur
Fiche détaillée
Cosmétofood

    Manger différemment pour rester jeune, belle ou beau et en pleine santé... Voilà la belle promesse que nous fait la cosmétofood.

    La cosmétofood est en fait un concept qui nous vient tout droit du Japon et qui déferle sur le monde entier, en particulier dans les pays occidentaux.

    En france, la cosmétofood prend aussi le nom de dermonutrition et se matérialise sous la forme de produits de grande consommation (tout juste quelques dizaines de produits de cosmétofood en France contre plusieurs miliers au Japon). Pour ne citer que quelques exemples, on retrouve dans les produits brandés en tant que tel :
    puce le Tropicana Essentiels, un just de fruit qui contient des antioxydants
    puce l’Essensis de Danone, le laitage qui promet de redonner une seconde jeunesse à notre peau

    Les européens découvrent peu à peu les vertus de la cosmétofood avec des produits plutôt accessibles et crédibles. Mais c’est une toute autre histoire au Japon ou nous ne finissons plus de compter les innovations pour le moins étranges : du collagène dans des marshmallows, du chocolat anti-acné, des boissons anti-vieillissement ou encore les produits qui blanchissent la peau...

    Depuis le milieu des années 2000, Microfluid Biotechnology (un laboratoire de recherche français) conçoit et commercialise une eau bronzante : Sun Water, (l’eau du soleil) se vend à près de 3€ l’unité. Mais qu’est ce qui justifie son prix exorbitant ? Sun Water est une eau riche en riche en bêta carotène et elle contient de la tomate et de la carotte. Des produits qui sont effectivement censés favoriser le bronzage de la peau mais aussi assurer sa protection. Sun Water est disponible aux Galeries Lafayette, dans certaines pharmacies et para-pharmacies ainsi que dans quelques centres de bronzages et d’esthétique.

    Du côté des organismes de défense du consommateur, l’avis sur cette nouvelle tendance de consommation est plus que mitigée. Olivier Andrault, spécialiste de l’alimentation et de la nutrition à l’Union Française des Consommateurs (UFC) Que Choisir, n’hésite pas à faire savoir que la cosmétofood relève avant tout du marketing : "Les causes sont financières. On sait que l’alimentaire, ce sont des marges extrêmement faibles. On sait aussi que depuis des années, la cosmétique, l’industrie pharmaceutique, ce sont des marges énormes"...

    Les photos associées

    Drink in beauty Liquid doses Functionalab 2010

    Profitant de la tendance "cosmetofood", la marque britannique Functionalab a lancé en 2010 trois compléments alimentaires dotés de propriétés spécifiques : Drink in energy, Drink in serenity et Drink in beauty. Ce dernier lutte contre le vieillissement de la peau en associant les propriétés anti-oxydant du bleuet, de la grenade et de la canneberge. À terme, la peau, réhydratée, devrait conserver son élasticité et retrouver son tonus. Ces produits seront commercialisés en France en 2011.

    puce À voir dans : La course à l’innovation dans l’industrie du cosmétique