Le jeûne : arguments des adeptes

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Février 2012
Dossier Le guide du jeûne
Médias 2 médias
Jeûner pour sa santé, Nicole Boudreau, Quebecor, 19 mars 2009
Jeûner pour sa santé, Nicole Boudreau, Quebecor, 19 mars 2009

Cet ouvrage, paru chez les Éditions Quebecor le 19 mars 2009, évoque les bienfaits du jeûne sur la santé. L’auteur, Nicole Boudreau, y parle du jeûne comme d’une méthode thérapeutique nécessaire à la régénération cellulaire. Cette méthode aurait donc des vertus purifiantes sur l’organisme. Elle serait même révolutionnaire au point de provoquer un rajeunissement des cellules.
Prix : 18 euros.

Jeûner pour une avoir une meilleure santé selon ses adeptes

Le jeûne commence à devenir une tendance qui s’incruste auprès des fanas de régimes amincissants. La logique semble être du côté de cette méthode au premier abord : on ne peut pas grossir si on ne se nourrit pas et intrinsèquement, la façon la plus évidente de perdre du poids est tout simplement de ne pas se nourrir ! Les adeptes du jeûne savent pertinemment les risques qu’ils encourent en adoptant une telle méthode mais ils ne manquent pas d’arguments pour appuyer leur thèse. À nous d’en juger la pertinence…

Selon les adeptes du jeûne, cette méthode aurait des bienfaits conséquents sur le corps et le mental. Commencer un régime amincissant en jeûnant pendant la première période peut entre autres aider à accélérer le processus, car la perte de poids sera rapidement visible. Booster la perte de poids contribuera ainsi à booster le mental dans la poursuite du régime.

Le jeûne agirait donc directement sur le mental de celui qui le pratique car l’individu sera naturellement amené à se concentrer sur le fait de combattre la faim que sur un autre sujet qui, auparavant, le tenaillait. Selon les adeptes de cette méthode, elle s’avérerait très efficace pour venir à bout de certaines addictions, comme la cigarette et l’alcool par exemple. On préconiserait donc aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire d’entreprendre une période de jeûne pour fortifier leur mental.

Toujours selon les adeptes de cette méthode plus ou moins radicale, il est possible de perdre en moyenne 500 g par jour en jeûnant. De plus, le jeûne agirait de manière bienfaitrice sur la qualité du sang car celui qui jeûne fera augmenter ses globules rouges et fera diminuer ses globules blancs. Le sang d’un adepte serait donc de meilleure qualité.

Toutefois, même les adeptes du jeûne admettent que cette méthode ne peut être considérée comme un régime amincissant à part entière. Selon eux, jeûner pendant une certaine période peut effectivement favoriser la perte de poids mais un autre régime, le vrai, doit être entrepris en supplément, incluant le fait impératif de recommencer à se nourrir après avoir jeûné.

Les photos associées

Jeûner pour sa santé, Nicole Boudreau, Quebecor, 19 mars 2009

Cet ouvrage, paru chez les Éditions Quebecor le 19 mars 2009, évoque les bienfaits du jeûne sur la santé. L’auteur, Nicole Boudreau, y parle du jeûne comme d’une méthode thérapeutique nécessaire à la régénération cellulaire. Cette méthode aurait donc des vertus purifiantes sur l’organisme. Elle serait même révolutionnaire au point de provoquer un rajeunissement des cellules.
Prix : 18 euros.

puce À voir dans : Le jeûne : arguments des adeptes

Le jeûne pour une perte de poids rapide et visible

Puisque le jeûne permet de perdre environ 500 g par jour, selon ses adeptes, un changement physique conséquent peut être rapidement observé dès les premiers jours. Les parties du corps les plus susceptibles de développer des petites rondeurs s’affineront : cuisses, hanches, ventre, etc.