Chirurgie esthétique : prévenir les risques d’une intervention chirurgicale

AuteurPar la rédaction
Mis en ligne Octobre 2011
Dossier Les dangers de la chirurgie esthétique
Médias 2 médias
Les soi-disants paradis de la chirurgie esthétique
Les soi-disants paradis de la chirurgie esthétique

Il existe un peu partout dans les paradis touristiques comme le Brésil, des cliniques qui proposent des opérations de chirurgie esthétique moins cher que des les grandes villes d’Europe. Il faut avant tout bien se renseigner avant de tenter une aventure pareille.

Prévenir les risques

Le coût des interventions qui relèvent de la chirurgie esthétique est très élevé et n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Mais la recherche du corps parfait n’a pas de prix ni de limites pour les personnes sujettes aux problèmes d’addiction à la chirurgie. Des praticiens l’ont compris, et c’est ainsi qu’apparaissent sur le marché des prix bradés sur des opérations pratiquées par des chirurgiens au diplôme et autorisation douteux, en d’autres termes : des « charlatans ».

Une autre conséquence de la mondialisation est aussi le tourisme esthétique qui permet à des budgets moyens d’avoir accès à ce type d’intervention.

Brésil, Maroc… Ces pays accueillent chaque année de nombreuses femmes qui fuient le coût trop élevé des opérations de chirurgie esthétique dans leur pays. Mais prudence avec tous ces services au rabais car le passage du bistouri laisse parfois des traces et séquelles que vous auriez pu éviter en ayant quelques bons réflexes avant d’envisager l’opération.

Premier réflexe : vérifiez les antécédents des différents chirurgiens sélectionnés et pour chacun d’entre eux, prenez la peine de checker s’ils sont en possession du sésame qui est l’autorisation remise par le Conseil de l’Ordre. Votre chirurgien est à l’étranger ? Vous manquez de visibilité sur lui ou sur la clinique dans laquelle il exerces ? Googlez toutes les informations que vous avez en main, fouillez les forums, et même, essayez de rencontrer en contact avec d’anciens patients qui ont eux-même tenté l’expérience.

Un bon praticien doit aussi prendre le temps de vous connaître et de comprendre les raisons qui vous poussent à franchir le pas de la chirurgie plastique avant d’entreprendre une intervention. Et quant à vous, laissez-vous une bonne quinzaine de jours afin de mieux réfléchir à cette éventualité. L’empressement est mauvais signe de par et d’autre. Si vous êtes si pressée de changer une partie de votre morphologie cela supposerait que vous ayez peur de changer d’avis ou alors que vous cachiez un profond mal être et de ce fait, d’autres alternatives devraient avant ce "passage à l’acte" être étudiées, notamment un accompagnement par un thérapeute pour permettre de conforter votre décision ou le cas échéant vous préserver d’une mauvaise décision qui plus est définitive.

Par conséquent, méfiez-vous d’un médecin trop pressé qui vous recommande de passer à la vitesse supérieure en occultant ce temps de réflexion nécessaire. De même qu’il recommandé d’avoir un devis exact de l’intervention comprenant les honoraires du praticien, ceux de l’anesthésiste, les frais de location de la salle d’opération et du matériel et aussi des frais annexes pour les éléments entrant dans le suivi post opératoire (soutien gorge, panty) : assurez de A à Z votre opération, ne vous fiez qu’à votre bon sens pour déceler une quelconque incohérence !

Vous devez connaitre tous les détails liés à l’opération, du type d’anesthésie jusqu’aux médicaments à ne pas prendre avant ou après l’intervention, et enfin les détails liés à l’hygiène de vie à adopter pour éliminer les risques d’infection suite à la chirurgie.

Les photos associées

Les soi-disants paradis de la chirurgie esthétique

Il existe un peu partout dans les paradis touristiques comme le Brésil, des cliniques qui proposent des opérations de chirurgie esthétique moins cher que des les grandes villes d’Europe. Il faut avant tout bien se renseigner avant de tenter une aventure pareille.

puce À voir dans : Chirurgie esthétique : prévenir les risques d’une intervention chirurgicale

Le docteur Michel Maure : faux plasticien

Il est primordial de bien se renseigner sur le chirurgien que vous choisirez. En effet plusieurs personnes ont été victimes de charlatan et se sont fait opérer par des "médecins de garage". Le cas du Dr Maure est un cas de plus en plus fréquent maintenant. Ce médecin s’est autoproclamé plasticien, et a pratiqué des interventions chirurgicales sur des patients dans des conditions atroces, parfois avec une simple anesthésie locale. Condamné à 4 ans de prison ferme dont 1 avec sursis. Il a été reconnu coupable de publicités mensongères, de tromperies aggravées et mise en danger d’autrui.