Yohji Yamamoto

Kilt homme et pull Yohji Yamamoto collection automne hiver 2010-2011
Kilt homme et pull Yohji Yamamoto collection automne hiver 2010-2011

Kilt bleu pour et pull tricolore noir, beige et vert pour homme.

Les sujets associés

La femme androgyne : tendance de mode 2011-2012

Le look masculin-féminin, roi des collections prêt-à-porter 2011-2012

Collection Yohji Yamamoto Homme et Femme Automne Hiver 2010 2011

Le créateur japonais Yohji Yamamoto présente sa nouvelle collection homme et femme pour l’hiver 2010-2011
Fiche détaillée
Yohji Yamamoto
  • Création : 1970
  • Pays : Japon (JP)

Yohji Yamamoto est une marque japonaise créée en 1971 par Yohji Yamamoto. Le fondateur de la marque veut que celle-ci affiche un style anticonformiste, épurée et minimaliste. Les collections de la marque se composent de pièces avec des coupes asymétriques et futuristes. Précurseur d’un genre nouveau, Yohji Yamamoto reçoit rapidement la reconnaissance du monde de la mode mais aussi des fashionistas.

Yohji Yamamoto grandit dans le milieu de la mode et du stylisme puisque sa mère est couturière au Japon. Le créateur s’envole dans la capitale de la mode, à Paris pour sa formation. En 1971, le créateur créé une marque éponyme pour habiller les femmes tout comme sa mère le faisait. Les créations de Yohji Yamamoto ne suivent pas l’extravagance imposée par les grands noms de la mode. Elles présentent plutôt des modèles asexués et épurés qui ont rendez-vous avec le succès. La marque présente des pièces inattendus, des cols suspendus, des volumes graphiques mais aussi et surtout de la superposition.

En 1977, Yohji Yamamoto lance sa première collection à Tokyo. Le vestiaire comprend des robes bouffantes, des cols larges ou suspendus, des volumes graphiques, des coupes disproportionnées et toujours et encore des superpositions. La marque Yohji Yamamoto propose des collections pour hommes et femmes.

La marque est implantée au Japon et arrive en France en Europe au début des années 80. En 1981, la marque présente ses premières collections lors du Fashion Week parisienne. En 1982, elle marche sur les catwalks de New York. Yohji Yamamoto considère un défilé comme une forme entière d’art. A cet effet, ses défilés ressemblent au théâtre, où tout est orchestré et dépouillé comme ses collections. Par ailleurs, le créateur refuse la qualification d’austère en parlant de ses créations. D’ailleurs, Yohji met toujours autant qu’il le peut, une touche d’ironie dans son travail, ses créations, ses collections et ses défilés.

Les lignes de Yohji Yamamoto sont épurées, chics et asexuées. Des pièces qui allient l’élégance à la française et le traditionalisme japonais. Le styliste affiche des créations minimalistes aux couleurs sobres comme le noir qui domine ses collections, et réalisées dans des tissus vieillis. Lors du fashion week, les défilés Yohji Yamamoto présentent un choc stylistique et culturel. D’ailleurs, Yohji Yamamoto est considéré comme précurseur d’un nouveau style.

La marque présente des airs sages et lisses mais se veut extravagant dans ses coupes asymétriques et structurées. Au final, cela crée des modèles révolutionnaires et même futuristes. Yohji Yamamoto revisite les codes traditionnels de la mode et crée un nouveau style. Le styliste veut mettre en place une approche hors-norme du vêtement qui le pousse à créer des vêtements qui allient style et confort. Depuis les années 80, le style de Yamamoto est appelé le « Chic Hiroshima ». Un style maintes fois copié mais jamais égalé. En 1984, la marque présente sa première collection pour homme à Paris. Yohji Yamamoto revisite les codes traditionnels et met en avant la chemise blanche et du pantalon noir comme l’uniforme des intellectuels et des musiciens, dans sa collection.

En 2005, le musée de la Mode de Paris rend hommage à Yohji Yamamoto par le biais d’une exposition des 90 modèles de la marque qui ont le plus bousculé et inversé les codes de l’élégance et de la mode en général. Depuis 2007, la maison Yohji Yamamoto acquiert plus de notoriété en ouvrant ses « White Box », où des flagships stores sont réalisés dans un décor minimaliste, moderne et intimiste et établis sur des centaines de mètres carrés. Ces « boîtes coutures » sont implantées à New York, à Paris, et à Anvers. Par ailleurs, une autre boutique vient d’ouvrir ses portes au 4 rue Cambon, adjacente à la maison Chanel.

Les photos associées

Veste et pantalon large bleu marine homme Yohji Yamamoto collection automne hiver 2010-2011

Veste et pantalon large bleu marine, pour un style mao revisité.

Veste nylon femme Yohji Yamamoto collection automne hiver 2010-2011

Yohji Yamamoto semble plus briller pour habiller les femmes que les hommes, la preuve avec ce très bel ensemble composé d’une veste en nylon, d’une jupe noire et d’un legging blanc.

Veste laine homme Yohji Yamamoto collection automne hiver 2010-2011

Encore un ensemble très classique, Yamamoto ne réinvente pas grand chose chez l’homme pour cet hiver.

puce + de photos : | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | |