Rachida Dati

Le rouge à l'honneur avec Rachida Dati
Le rouge à l'honneur avec Rachida Dati

Pour son second croquis, Karl Lagerfeld aborde un sujet plus axé mode mais toujours autour des élections présidentielles de 2012. Karl Lagerfeld croque Rachida Dati avec ses fameuses bottes rouges sous le regard réprobateur de Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. L’inscription : "le Rouge : la touche "mode" de la campagne présidentielle" dit tout.

Les sujets associés

Les faux pères de la fille de Rachida Dati condamnés

Quatre mois de prison pour les deux faux pères de l’enfant de l’ancienne ministre

Rachida Dati : son petit frère saisi par la police hier

Le frère de l’ancienne ministre a été interpellé à l’aéroport d’Orly

Jamal Dati, le frère de Rachida accusé d’agression sexuelle

Le frère de Rachida Dati est actuellement en détention pour une affaire d’agression sexuelle
Fiche détaillée
Rachida Dati
  • Date de naissance : 27/11/1965
  • Signe astro : Sagittaire
  • Rachida Dati a 51 ans
  • Pays : France (FR)
  • Sexe : Femme
  • Cheveux : noir

Rachida Dati est née le 27 novembre 1965 à Saint-Rémy en Saône-et-Loire. En 1985, elle intègre l’université de Dijon et obtient un diplôme d’études universitaires générales. En 1987, elle suit une formation auprès de la direction comptabilité-finance du groupe Elf Aquitaine grâce à Albin Chalandon. En 1990, elle fait la connaissance de Jean-Luc Lagardère, ce qui lui permet d’accéder à la direction de l’audit de Matra communication. Elle suit par la suite des cours à Paris II et décroche, en 1990 sa licence puis une maîtrise en Sciences économiques en 1991. En 1992, elle intègre l’Institut supérieur des affaires où elle suit un MBA. En 1993, elle s’envole pour Londres pour suivre un stage auprès de Jacques Attali à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et devient membre du conseil d’administration du groupe PlaNet Finance de Jacques Attali. En 1994, elle est nommée contrôleuse de gestion ainsi que secrétaire générale du bureau d’études sur le développement urbain à la Lyonnaise des eaux. De 1995 à 1997, elle décroche le poste de conseillère technique à la direction juridique du ministère de l’Éducation nationale. Parallèlement, en 1996, elle décroche une maîtrise en droit public en bénéficiant de la validation de ses acquis professionnels.

Simone Veil et Albin Chalandon lui conseillent d’intégrer l’Ecole nationale de la magistrature. Elle y étudie de 1997 à 1999, comme auditrice de justice. Elle suivra aussi un stage au tribunal de grande instance de Bobigny pour compléter sa formation. Elle sort avec la promotion 1999 et se place 116° sur 154 élèves. Le 20 juillet 1999, elle est désignée juge au tribunal de grande instance de Péronne. En décembre 2002, Nicolas Sarkozy l’engage comme conseillère et travaille avec elle sur le projet de loi sur la « prévention de la délinquance ». Le 1er septembre 2003, Rachida Dati est nommée substitut du procureur au tribunal d’Évry.

En 2004, elle travaille de nouveau avec Nicolas Sarkozy qui la nomme conseillère technique. Elle soutient l’Union pour un mouvement populaire (UMP) en décembre 2006. Le 7 novembre 2007, elle proclame mener la liste UMP-Nouveau Centre aux élections municipales de 2008 dans le 7° arrondissement de Paris alors qu’elle est nommée Garde des Sceaux. Aux élections municipales du 9 mars 2008, la liste qu’elle conduit obtient 49,5 % des suffrages contre 22,71 % pour les socialistes et 15,69 % pour le MoDem. Elle compte parmi les cinq élus UMP/NC de l’arrondissement à être élue au Conseil de Paris. Le 29 mars 2008, elle est élue maire du 7e arrondissement. En 2009, Rachida Dati fonde « La bourdonnais consultant », un cabinet de conseil qu’elle délaisser par la suite afin de pouvoir exercer une carrière d’avocat.

Les photos associées

Le rouge à l’honneur avec Rachida Dati

Pour son second croquis, Karl Lagerfeld aborde un sujet plus axé mode mais toujours autour des élections présidentielles de 2012. Karl Lagerfeld croque Rachida Dati avec ses fameuses bottes rouges sous le regard réprobateur de Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly. L’inscription : "le Rouge : la touche "mode" de la campagne présidentielle" dit tout.

puce À voir dans : Karl Lagerfeld dessine les Présidentielles 2012 pour ELLE