Mauboussin

Olympe
Olympe

Montée sur or jaune et sertie d’un diamant central en baguette de 1 carat, la bague de fiançailles olympe de Mauboussin constitue l’une des pièces les plus haut de gamme de la marque. Prix supérieur à 20.000 euros.

Les sujets associés

Notre sélection de bagues de fiançailles Mauboussin

Bien que les bagues de fiançailles abondent sur la toile, la marque Mauboussin, via son site officiel n’a pas son pareil pour nous proposer des (...)

La Twingo de Renault redessinée par Mauboussin

Le joaillier Mauboussin redessine la twingo de Renault en version luxe
Fiche détaillée
Mauboussin
  • Date de naissance : 1827
  • Mauboussin a 2016 ans
  • Pays : France (FR)

En 1827, Rocher et Jean-Baptiste Noury fondent la maison Noury. La marque participe à de nombreuses expositions notamment celles de Vienne et de Paris qui contribueront à la notoriété de la nouvelle joaillerie.

En 1925, la société Noury devenue Mauboussin, obtient une reconnaissance sans précédent lors de l’exposition des Arts Décoratifs à Paris et fait son entrée dans le monde de la joaillerie française.

Entre 1928 et 1931, Mauboussin organise des expositions thématiques sur l’émeraude, le rubis et le diamant. Ces présentations affirment la place de Mauboussin comme étant un joaillier moderne et innovateur maîtrisant à la perfection les gammes de couleurs. La grande Marlène Dietrich devient l’égérie de la maison, jusqu’à arborer un bracelet en diamants et émeraudes dans le film « Femme ou Démon ».

En 1955, Mauboussin ouvre sa boutique de la Place Vendôme. Soucieux de rester dans l’air du temps, tous les dix ans la maison propose un style nouveau en adéquation avec la tendance. Mauboussin commence à trouver son style et les créations bijoutières portent incontestablement la signature de la marque. La boutique Place Vendôme propose alors des pièces aux prix moins élevés que la concurrence mais dotés d’un luxe et d’une qualité hautement appréciables.

De 1960 à 1990, Mauboussin suit les tendances et s’adapte. Tour à tour proposant des modèles asymétriques, disproportionnés, des formes rondes et contrastées, Mauboussin se voit honoré par les commandes du Prince de Bruneï durant les années 80. Toutefois, les commandes s’estompent et la maison se retrouve en mauvaise posture.

En 2002, le financier suisse Dominique Frémont rachète 70 % du capital puis la totalité en 2005. L’homme d’affaires fait appel à Alain Némarq pour remettre la maison sur les rails. Mauboussin entame alors une politique de démocratisation intensive du bijou, en partant à la conquête d’un nouveau marché : la classe des femmes actives. Les modèles proposés sont pleins de couleurs dont la plupart comportent des diamants.

Durant la première décennie 2000, Mauboussin présente toute une collection autour de l’amour et des couleurs. Cette initiative est l’œuvre de la nouvelle directrice artistique de la marque, Sophie Misrahi. Mauboussin renoue avec le succès et connaît un très fort regain d’intérêt de la part d’une clientèle toujours plus exigeante.

En 2012, Mauboussin annonce une collaboration inattendue et présente avec la marque automobile Renault, une version luxueuse de la Twingo. Un modèle conçu dans le style « Mauboussin » avec des matières nobles et un design intérieur qui rappelle indubitablement l’empreinte du monde de la joaillerie.

Les photos associées

Olympe

Montée sur or jaune et sertie d’un diamant central en baguette de 1 carat, la bague de fiançailles olympe de Mauboussin constitue l’une des pièces les plus haut de gamme de la marque. Prix supérieur à 20.000 euros.

Dream and Love

Mauboussin propose ici cette bague de fiançailles montée sur or jaune. Baptisée "dream and Love", elle arbore également un joli diamant 0.20 carat. Prix : 2.700 euros.

Mauboussin signe une Twingo de luxe

Pour peaufiner le design de la "Twingo Mauboussin", le joaillier de la place Vendôme signe de son logo l’avant et l’arrière de la carrosserie. Une signature bien visible pour une voiture édité en limitée.

puce À voir dans : La Twingo de Renault redessinée par Mauboussin

La Twingo Mauboussin, une citadine de luxe

Quand le joaillier Mauboussin décide de redessiner la Twingo de Renault, voici le résultat ! Une voiture de luxe aux courbes plus accentuées, habillée d’une couleur glamour avec des lignes aérodynamiques et agressive.