Camille d'essayage

Fiche détaillée
Camille d’essayage
  • Création : 2008
  • Pays : France (FR)

Le jeu de mots pour désigner le nom du blog est assez subtile et rend bien compte des intentions de son auteure. Camille s’est fait connaître grâce à son blog en 2008. En effet, elle débarque avec un concept très novateur et utile de vide-dressing. Ainsi, au lieu d’aller mettre le tout sur e-bay sans connaitre le destinataire de ces habits et objets pour une seconde vie, une communauté de troc se créé avec le système I love troc, qui est administré sur le blog Camille d’essayage. Vous nous direz « et puis ? ». Déjà, cette initiative a été saluée avec succès par les quotidiens lyonnais, ensuite l’idée semble simple mais il fallait y penser et l’appliquer à une échelle plus étendue. La communauté de troqueurs compte donc plus de 1 600 inscrits à l’heure actuelle pour un peu moins de cent objets échangés chaque mois. Tout de même !

Mais revenons à nos moutons : le blog de Camille n’est pas qu’une affaire de troc car la bloggeuse nous plonge dans son univers qui renferme réellement des rubriques surprenantes.

Des articles aux humeurs de Camille

Sans vouloir jouer la carte de la psychologie (sans qualification !) on serait tenté de penser que ce blog est un vrai terrain pour expier toutes les turpitudes qui passent par la tête de la bloggeuse. La mode selon la bloggeuse est surtout un assemblage de pièces dans lesquelles la femme est à l’aise. Pour être à l’aise quoi de mieux que des matières souples, douces dont les fibres caressent délicatement la peau. Les couleurs phares restent dans le style discret entre gris et taupe. Mais la bloggeuse s’autorise quelques infractions colorées telles que des baskets montantes vertes… La mode est souvent assimilée à un tout, et si aujourd’hui on aime le look boyfriend à la Katie Holmes, pourquoi ne pas opter pour un style romantique ou hippie chic le lendemain ? C’est sur cet axe que se positionne notre bloggeuse : il faut (s’) essayer à toutes les tendances avant de pouvoir statuer laquelle nous met le plus en valeur. Alors on comprend mieux Camille en essayeuse de mode.

De véritables coups de cœur…

Première impression en surfant sur le blog, les rubriques suivent la logique de la personnalité de l’auteur, mais ensuite on bloque sur « marketing »… ? Pourquoi appeler une rubrique « marketing » ? En fait, Camille est avant tout intéressée par les possibilités marketing qu’offre la toile. Dans cette rubrique, la bloggeuse profite de l’occasion pour faire de la publicité à sa manière sur des œuvres et créations qui ont attiré son attention. Finalement, tout blog mode fait du marketing en quelques sortes, le fait de le lire était simplement déconcertant au début de la visite.

Mais ensuite en repassant sur la rubrique mode, on note la case « et il en dit quoi, ton mec ? » qui constitue l’interview d’un homme pris dans l’entourage connu ou inconnu sur son interprétation de la mode. Même si on identifie difficilement son Jules aux réponses du premier candidat, on est bizarrement ravi de constater qu’il y a des hommes qui ne s’intéressent pas qu’aux voitures et aux jeux vidéo.

Paradoxalement, on constate avec les commentaires que les femmes préfèrent tout de même un homme dont les connaissances en mode (féminine) restent limitées pour ne pas ajouter en pression chaque passage par la penderie.

Le ton de la bloggeuse créé un terrain de confiance avec les lecteurs qui ne cessent d’applaudir le système de troc. S’il fallait chercher un bémol, mis à part le contraste entre les photos professionnelles et celles prises par la bloggeuse, on soulignerait que par moments, on ressent (un peu trop) la lassitude de la bloggeuse à écrire. Dommage, car on apprécie son style.